mardi 22 août 2017 Ajouter à vos favoris       Envoyer à un ami
 
 

Esther Orner

DE SI PETITS SECRETS.
  1. Toute sa vie, elle lui en a voulu de l'avoir empêchée d'adopter des chats et des chiens. Elle aurait aimé une maison remplie de chats et de chiens. Après sa mort, elle lui a pardonné. L'interdit elle l'avait oublié. Après tout il était allergique au pelage des animaux. Ils auraient pu adopter des chiens à poil ras. Pour les chats cela aurait été plus compliqué. Ils n'ont pas dû y penser. Trop occupés à se contredire. A se chicaner. Après la mort du regretté car elle le regretta vraiment on aurait pu imaginer qu'elle allait enfin s'entourer de chats et de chiens, ce qui serait manquer d'imagination.
  2. Il se taisait. Il avait des yeux perçants. Personne n'imaginait d'où il revenait. Fiancé, il avait rompu avec sa fiancée. Elle ne pouvait pas comprendre. Peu de temps après la rupture, ils se sont mariés. Ils ont d'abord eu un fils. Et dès sa naissance ou alors le jour de sa circoncision, il a dit à sa femme - je lui raconterai. Il grandira. Et il saura. Au moins avec un fils la transmission est assurée. Le nom et puis tout le reste. Sa femme encore très jeune et qui venait d'ailleurs ne dit rien. Toutefois elle retint ses paroles. Et se garda bien de lui demander son secret. Secret dont seul le fils sera le dépositaire. Elle savait bien sûr d'où il revenait. Mais ils n'en parlaient pas. Les années passèrent. Le fils grandissait et ils eurent quatre filles. Puis le couple se sépara. Personne ne sut pourquoi. On ne le sait jamais. Puis le mari mourut. Et l'histoire ne dit pas si avant sa mort il a eu le temps ou l'opportunité de raconter à son fils qui, il faut le dire, fut rebelle et quitta la maison bien avant que les parents ne se séparent. Puis un jour le fils est revenu habiter chez sa mère jusqu'à la fin de ses jours. On aurait pu imaginer une autre fin si l'imagination avait à voir avec ça.
  3. Un homme à femmes. Ça existe. Un homme à femmes en a eu deux. L'une inscrite sur les registres de la mairie. Et l'autre connue et reconnue par tous. Les deux femmes s'entendaient bien. Chacune tenait son rôle. Puis l'une est morte d'une petite maladie - la grippe. Personne n'y a cru. Et l'autre s'est noyée. A peine seul, l'homme eut d'autres candidates à la mort. Une plus particulièrement. Elle ne croyait plus à l'amour. Elle aspirait à la mort. Et ne ne savait pas comment. C'est sans doute pour ça que l'homme à femmes n'en a pas voulu. Trop transparente à ses yeux. Sans doute plus que ses deux femmes mortes. Et dire qu'elle a vécu jusqu'à 120 ans. Ici on peut parler d'imagination fertile car il faut bien se le dire cette histoire assez courante dépasse malgré tout l'entendement.
 
Build your own website with Quickyweb! Quickyweb is much more than a web hosting provider. It is a complete website building and website hosting solution