lundi 23 octobre 2017 Ajouter à vos favoris       Envoyer à un ami
 
 

Revue Continuum

Continuum 8/2011

Sommaire

 

Editorial   9

 

50 ans après le procès

 

Le procès Eichmann et vous

 

Haïm Gouri, Cinquante ans après le procès de Jérusalem  15

 

Myriam Anissimov, L'Ombre d'Auschwitz sur l'Europe  18

 

Pnina Amit, Des procureurs, une mère et un enfant   23

 

Galith Touati, Eichmann et la petite robe rouge   26

 

Yaïr Biran, D'une banalité à l'autre   28

 

Levana Frenk, Le procès Eichmann et nous   30

 

Nathalie Zajde, Qui a été jugé    32

 

Liliane Limonchik, Ne passe pas la porte   36

 

Francine Kaufmann, La victoire de la parole sur le silence   39

 

Marcel Cohen, Le procès vu de Paris   41

 

 

 

 

 

La Shoah et l'œil de la caméra

 

Michaël Prazan, Pourquoi j'ai réalisé Le Procès

 

d'Adolf Eichmann    49

 

Ziva Postec, Entre parenthèses    52

 

Yehouda Moraly, La Shoah pressentie, la Shoah souhaitée :

 

le thème du meurtre purificatoire à la scène et à l'écran (1876-1942) 63

 

 

 

 

 

Transmission et traces de la Shoah

 

Shmuel T. Meyer, Un poète    79

 

Michal Govrin, Jours de pénitence à Cracovie –

 

Réviviscence d'une mélodie                                                                        83

 

Lucille Cairns, La Shoah et ses séquelles psycho-mémorielles    88

 

Shez, Jeu de Shoah    94

 

Gadi Golan, Le Dernier Repas    101

 

Viviane Schul, La dernière consultation   105

 

Rachel Samoul, La vivencia à la plage –

 

Hommage à Jorge Semprun    111

 

Agnès Bensimon, Le piano    113

 

 

 

Esther Orner, Je ne suis qu'une pauvre orpheline   117

 

Chantal Osterreicher, Stella   119

 

Nathalie Skowronek, Max, à ce que j'imagine   124

 

 

 

 

 

Hommage à Esther Tellermann

 

Entretien d'Esther Tellermann avec Esther Orner,

 

La poésie – habiter la langue    131

 

Poèmes inédits

 

Esther Tellermann, Jour 5    143

 

Textes critiques

 

Laurent Fourcaut, Pour une « parole pleine » au désert   151

 

Lettre de Laurent Fourcaut à Esther Tellermann   170

 

Patrick Née, Un parcours en poésie    172

 

Pierre-Yves Soucy, Matière de la division   197

 

Bernard Desportes, Où tout bascule     211

 

Jean-Michel Maulpoix, Le récit énigmatique     215

 

Pierre-Christophe Cathelineau, A propos de Contre l’épisode   217

 

Lettre d'Anne de Staël à Esther Tellermann     219

 

           

 

 

 

Evénements à l'Institut français

 

de Tel-Aviv

 

Roselyne Déry, Une année presque ordinaire

 

du Bureau du livre de l'ambassade de France en Israël    225

 

 

 

 

 

Notes de lecture

 

Henri Raczymow, Heinz par Esther Orner    231

 

Shmuel T. Meyer, Impasse de la Providence

 

par Liliane Limonchik     233

 

Claude Lanzmann, Le Lièvre de Patagonie

 

– par Rachel Samoul     234

 

Moshé Flinker, Journal, par Guylain-David Sitbon    236

 

 

 

Ont collaboré à ce numéro     239



Editorial    9


50 ans après le procès


Le procès Eichmann et
vous


Haïm Gouri, Cinquante ans après le procès de Jérusalem   15


Myriam Anissimov, L'Ombre d'Auschwitz sur l'Europe   18


Pnina Amit, Des procureurs, une mère et un enfant      23


Galith Touati, Eichmann et la petite robe rouge     26


Yaïr Biran, D'une banalité à l'autre      28


Levana Frenk, Le procès Eichmann et nous    30


Nathalie Zajde, Qui a été jugé     32


Liliane Limonchik, Ne passe pas la porte    36


Francine Kaufmann, La victoire
de la parole sur le silence   39


Marcel Cohen, Le procès vu de Paris     41








La Shoah et l'œil de la
caméra


Michaël Prazan, Pourquoi j'ai réalisé Le Procès


d'Adolf Eichmann 49


Ziva Postec,
Entre parenthèses    52


Yehouda Moraly, La Shoah pressentie, la Shoah
souhaitée :


le thème du meurtre purificatoire à la
scène et à l'écran (1876-1942) 63








Transmission et traces de
la Shoah


Shmuel T. Meyer, Un poète    79


Michal Govrin, Jours de pénitence à Cracovie –


Réviviscence d'une mélodie      83


Lucille Cairns, La Shoah et ses séquelles
psycho-mémorielles    88


Shez, Jeu de Shoah    94


Gadi Golan, Le Dernier Repas     101


Viviane
Schul, La dernière consultation    105


Rachel Samoul, La vivencia à la plage –


Hommage à Jorge Semprun    111


Agnès Bensimon, Le piano     113





Esther Orner, Je ne suis qu'une pauvre orpheline   117


Chantal Osterreicher, Stella    119


Nathalie Skowronek, Max, à ce que j'imagine    124








Hommage à Esther
Tellermann


Entretien d'Esther Tellermann avec Esther Orner,


La poésie – habiter la langue     131


Poèmes inédits


Esther Tellermann, Jour 5     143


Textes
critiques


Laurent Fourcaut, Pour une « parole pleine »
au désert   151


Lettre de Laurent Fourcaut à
Esther Tellermann    170


Patrick Née, Un parcours en poésie    172


Pierre-Yves Soucy, Matière de la division    197


Bernard Desportes, Où tout bascule     211


Jean-Michel Maulpoix, Le récit énigmatique    215


Pierre-Christophe Cathelineau, A propos de Contre
l’épisode   217


Lettre d'Anne de Staël à Esther Tellermann     219


           





Evénements à l'Institut
français


de Tel-Aviv


Roselyne Déry, Une année presque ordinaire


du Bureau du livre de l'ambassade de
France en Israël    225








Notes de lecture


Henri Raczymow, Heinz – par Esther
Orner    231


Shmuel T. Meyer, Impasse de la Providence –


par Liliane Limonchik    233


Claude Lanzmann, Le Lièvre de Patagonie


– par Rachel Samoul      234


Moshé Flinker, Journal, par Guylain-David Sitbon    236


Ont collaboré à ce numéro     239

 

Editorial

Le procès Eichmann a été l'occasion de rétablir l'anomalie historique qui constituait à taire le cri des rescapés de la Shoah. 
Cinquante ans après, Continuum a demandé à des écrivains d'ici et d'ailleurs, certains témoins de l'événement, de décrire ce que le procès de 1961 a suscité en eux. D'où la question : « Eichmann et vous ».
Chaque auteur a répondu selon sa sensibilité et d'autres auteurs ont préféré évoquer ce que nous avons nommé dans le titre de la partie qui lui est consacrée des « traces » de la Shoah, dans un contexte simplement littéraire. 
Michaël Prazan, Ziva Postec et Yehouda Moraly sont dans ce numéro la voix et l'œil de la caméra, l'importance du cinéma étant cruciale dans l'œuvre de mémoire. 
Ce numéro ouvre aussi ses pages à l'œuvre d'Esther Tellermann, une œuvre où les échos de la Shoah ne s'apaisent pas, où la guerre extrême est vécue et dite jusqu'au bout, où l'inhumain est matière d'écriture poétique.
Les mouvements de sa voix sont multiples et aboutissent à la « parole pleine » du poème, ce que Laurent Fourcaut  appelle « un contre-monde ». Il s'agirait de pénétrer le poème par la voie du sonore, du langage contre la langue, selon l'analyse de Patrick Née, le rythme et le souffle agissant à contre syntaxe. Par la poésie, la perception se libère du concept, ce que Pierre-Yves Soucy montre dans un texte qui suit surtout l'ouverture des « légendes captives » – dans lesquelles le poète n'accepte pas de se laisser enfermer – à l'altérité. 
La présence-absence de l'innommable dans Contre l'épisode est analysée par Bernard Desportes qui laisse sentir l'angoisse du vide « où tout bascule ». Un autre visage de l'absence est cerné dans Une odeur humaine, une absence que Jean-Michel Maulpoix saisit dans la voix de l'auteur – l'autre de l'auteur qui parle en lui. 
Nous entendons la voix d'Esther Tellermann dans des poèmes inédits et dans un entretien avec Esther Orner pour nous dire que « l’écriture poétique tient… du secret, d’un lieu qui n’est pas visible, d’un lieu autre. C’est un lieu qui vous attend… »

 

Powered by Artvision | Truppo Websites